À l’expiration des mesures de répression des suspects dans le meurtre de policiers à la station de gaz a envoyé n’était pas à la volonté et à la cour

Aujourd’hui, le 1er octobre, à 8 heures du matin, l’expiration des mesures de contrainte pour les militants, dont est accusé dans le meurtre de policiers, à deux mois de détention. Après ce temps, le contenu de leur détention est illégale.

Mais avant cela, les policiers ont emmené les militants dans une direction inconnue, rapporte TSN.

À ce moment, l’avocat des suspects André semoule de Maïs a précisé qu’il ne sait pas où se trouvent ses prévenus. Il l’a appelé l’enlèvement.

La veille, le 30 septembre, Victoria Заверуху de l’état de santé transporté à l’hôpital sous escorte. Les deux autres suspects — André Romanyuk et Eugène Кошелюка — envoyé en Лукьяновское de PRISON.

Aujourd’hui, le matin, à partir de 6 heures du matin, et près de l’hôpital, et près de Lukyanovka le centre de DÉTENTION de militants étaient de service, en attendant que tous les détenus produiront à volonté. Cependant, tous les trois détenus les policiers ont emporté des lieux de détention dans автозаках dans une direction inconnue. Les militants, qui se sont rassemblés près des bâtiments, ont essayé de fournir une résistance à правоохранителям, a eu lieu la bagarre avec la police. La vidéo, filmée par les activistes, on voit la voiture forces de l’ordre, qui arrive sur le terrain de l’hôpital, pour ramasser Заверуху.

Après cela, les militants ont commencé à monter de la cour à la cour autour de Kiev à la recherche de militants. Enfin leur localisé dans Solomenskiy procès remarqué une protection renforcée. D’abord il y avait environ une centaine de forces de l’ordre. Plus tard est arrivé l’aide possible, maintenant la cour protègent environ 200 forces de l’ordre.

Le député du peuple Igor Loutsenko est arrivé dans la cour, où il a pu se rendre aux détenus. Selon lui, la police insiste sur la participation Заверухи à l’audience, en dépit de sa mauvaise santé.

Rappel, le meurtre de policiers à Kiev s’est passé dans la nuit du 4 mai 2015 — alors, deux policiers ont été tués et trois ont été hospitalisés avec des blessures. Selon la version du ministère de l’intérieur, le 4 mai environ 01.30 dans Деснянском la région de la capitale inconnus masqués, sous la menace, ont attaqué une station-service. Les attaquants blessé à la main de l’employé station-service et a été retiré de la caisse d’environ 800 hryvnia. Au cours de la poursuite des suspects de deux employés d’un régiment de la milice de la destination spéciale morts, trois gardes ont été hospitalisés.

Les suspects dans le crime de l’acier Vita Заверуха, André Romaniuk, Vadim Пинус (mort lors d’une arrestation), Nicolas Монишенко, Eugène Кошелюк. Ils ont tous, y compris la jeune fille, étaient des militants du Maidan, puis ont participé à des volontaires de l’ATO dans la composition des bataillons de «Aydar», «Azov», «Шахтерск». De l’avis d’amis avec leurs militants, a annoncé le MIA les circonstances du crime ne sont pas conformes à la réalité, et le conflit des bénévoles de la police pourrait se produire idéologique sur le sol.




À l’expiration des mesures de répression des suspects dans le meurtre de policiers à la station de gaz a envoyé n’était pas à la volonté et à la cour 01.10.2016

0
Октябрь 1st, 2016 by