En Azerbaïdjan ont retenu plus de 50 homosexuels accusés de prostitution — The New York Times

La semaine dernière, à Bakou, la police a arrêté plus de 50 représentants de la communauté LGBT. Cet écrit The New York Times, citant des défenseurs des droits humains et des avocats.

Selon le journal, les autorités de l’Azerbaïdjan expliquent que les arrestations se sont produites après les appels des résidents locaux, qui se sont plaints de la prostitution.

Toutefois, l’avocat de l’un des détenus Samed Рахимли a assuré que ce n’est pas le cas. «La police est ciblé sur les homosexuels, en principe, pas sur les prostituées, comme ils le prétendent», dit – il.

L’avocat affirme que les détenus auraient été torturés par électrochocs, certains rasé la tête.

Le défenseur des droits humains Javid Nabiyev dit de la publication du «maintenant», que les détenus ont reçu jusqu’à 30 jours de détention.

Officiellement en Azerbaïdjan n’est pas interdit les relations homosexuelles. Toutefois, dans le classement de l’organisation d’ILGA-Europe, qui surveille les violations des droits des LGBT, l’Azerbaïdjan occupe la dernière place.




En Azerbaïdjan ont retenu plus de 50 homosexuels accusés de prostitution — The New York Times 30.09.2017

0
Сентябрь 30th, 2017 by