Grybauskaitė estime que la doctrine de «l’Ouest-2017» a débuté au mois d’août

Russo-biélorusses la doctrine de «l’Ouest-2017» de fait a débuté au mois d’août et sont en cours depuis environ un mois. Dans une interview de la LRT a déclaré le président de la Lituanie Dalia Grybauskaitė.

«Nous avons vu comment se concentrent de plus en plus de troupes, des préparatifs. Donc, pas la peine de se concentrer sur les 14-20 septembre, car c’est soi-disant la phase active, c’est en réalité un VIP de la partie, quand des invités viennent, passent démonstration de la doctrine», – at-elle expliqué.

Selon Grybauskaite, la Lituanie cette année est beaucoup mieux préparé aux enseignements de «l’Occident», que le en 2009 et 2013-m.

«Nous avons plus d’outils pour effrayer et de la défense de notre territoire, nous aident également à nos partenaires, nos amis de l’OTAN – plus de voir, d’écouter et de savoir plus», – a dit le chef de l’etat.

Le 14 septembre au Bélarus partent de la doctrine de «l’Ouest-2017», qui dureront jusqu’au 20 septembre. Les militaires de la fédération de RUSSIE ont commencé à arriver dans le pays, le 24 juillet.

Son inquiétude au sujet de leur tenue déjà exprimé par les pays de l’union Européenne, l’OTAN et l’Ukraine.

En août, international agence de renseignement de la communauté InformNapalm a fixé à grande échelle de déplacement de combat russe sur toute la ligne de la frontière européenne. Des experts ont averti que les enseignements peuvent devenir une étape de «l’occupation et de la rétraction de la Biélorussie dans le conflit armé».

Le secrétaire du Conseil national de sécurité et de défense de l’Ukraine Alexander Турчинов n’exclut pas que, sous le couvert d’exercices peut avoir lieu une nouvelle invasion des troupes russes.

Le ministre de la défense de la RFA Ursula von der Ляйен a déclaré que le nombre de soldats dans des exercices d’entraînement peut atteindre plus de 100 mille personnes, alors que Moscou affirme qu’environ 13 mille participants.

Ministère de la défense de la fédération de RUSSIE a appelé cette information «les chiffres du plafond».

L’ukraine et l’OTAN enverraient leurs vérificateurs des manœuvres. En outre, à la surveillance des ont invité la Pologne, la Lituanie, la Lettonie, l’Estonie, la Suède et la Norvège.




Grybauskaitė estime que la doctrine de «l’Ouest-2017» a débuté au mois d’août 14.09.2017

0
Сентябрь 14th, 2017 by