La chambre des communes du royaume-Uni, en première lecture, a appuyé l’abolition des lois de l’UE

Dans la nuit du 12 septembre, la Chambre des communes du parlement du royaume-Uni dans le cadre de la sortie du Royaume-Uni de l’union Européenne a voté en première lecture la loi sur l’abolition de l’action européen de la législation sur le territoire du royaume. Rapporte BBC News.

Après de longues discussions, la décision ont soutenu 326 députés, «contre» ont voté 290 parlementaires.

Le premier ministre britannique, Theresa May, a salué la décision de la chambre basse du parlement. Elle a déclaré que le projet de loi propose «la confiance et la clarté». Les travaillistes considèrent le vote d’aujourd’hui «une insulte à la démocratie parlementaire», et certaines dispositions du projet de loi «crise d’autorité».

Un référendum sur la sortie du royaume-Uni de l’UE a eu lieu le 23 juin 2016. Selon ses résultats, 51,9% des britanniques ont voté pour la sortie du pays de la communauté, 48,1%, voulaient rester dans l’UE.

La procédure officielle de la sortie de la grande-Bretagne de l’UE a lancé le 29 mars 2017 et prendra environ deux ans.

Le 19 juin à Bruxelles, les négociations sur le Brexit. Les représentants du royaume-Uni et l’union Européenne ont convenu d’un calendrier pour de nouvelles rencontres.

La publication du Financial Times a écrit que l’union Européenne, il faudra le royaume-Uni, avant de quitter l’unité de payer jusqu’à €100 milliards de Chef de la diplomatie de la grande-Bretagne, Boris Johnson a déclaré que pourrait éventuellement sortir, que Bruxelles paiera le royaume-Uni pour Brexit, et non l’inverse.

Le secrétaire de la sortie de la grande-Bretagne de l’union Européenne, David Davis dit que le Royaume-uni peut sortir des négociations sur le Brexit, si Bruxelles n’annule pas d’obligation de verser Londres de €100 milliards de dollars de compensation.




La chambre des communes du royaume-Uni, en première lecture, a appuyé l’abolition des lois de l’UE 12.09.2017

0
Сентябрь 12th, 2017 by