Le cabinet a chargé le ministère des affaires étrangères et SSU d’apporter de la fédération de RUSSIE dans la liste des pays à risque de migration jusqu’au 30 septembre

Le cabinet des Ministres de l’Ukraine lors de la réunion du 13 septembre a chargé le Ministère ukrainien des affaires étrangères (MAE) et du Service de sécurité d’Ukraine (SBU) à apporter de la fédération de RUSSIE dans la liste des pays à risque de migration jusqu’au 30 septembre, a rapporté l’agence «Interfax-Ukraine».

Note que le gouvernement a adopté le plan d’exécution du décret du président sur la mise en vigueur de la décision du Conseil de la sécurité nationale et de défense d’Ukraine du 10 juillet 2017, Sur le renforcement du contrôle de l’entrée en Ukraine, la sortie de l’Ukraine, les étrangers et les personnes sans citoyenneté, respect des règles de séjour sur le territoire de l’Ukraine». Le document est disponible à l’agence.

Ils supposent que le ministère des affaires étrangères et SSU devez mettre à jour la liste des pays à risque de migration et d’en informer le Cabinet et le Conseil de sécurité nationale et de la défense. Selon le document, le Ministère de l’intérieur (MVD), service national des frontières (ГПСУ), le service national des migrations (GMS), le Service de renseignement extérieur et de la SSU jusqu’au 30 septembre devons renforcer le contrôle de l’entrée et de la sortie de l’Ukraine étrangers, y compris les citoyens de la Russie et des apatrides.

Le cabinet des Ministres a chargé le ministère des affaires etrangères, ministère de l’intérieur, GMS et ГПСУ jusqu’au 30 octobre, d’étudier le mécanisme de déploiement de l’entrée et de la sortie de l’Ukraine des étrangers, y compris les citoyens de la fédération de RUSSIE, sur les passeports étrangers sans contact avec le support électronique. Ces offices est également chargée de travailler à l’aide de la SSU question sur la mise en œuvre préalable d’un message électronique par des étrangers d’entrée en Ukraine.

Selon le document, le Ministère du développement économique et du commerce, ГПСУ, GMS, Мининфраструктуры, Госпродпотребслужба et Госспецсвязи avez jusqu’au 30 novembre, de créer des centres de services administratifs à proximité des points de contrôle d’entrée-sortie.

Ministère de l’intérieur, GMS et ГПСУ chargé de lancer le 1er janvier 2018, le système national de vérification biométrique et l’identification des citoyens de l’Ukraine, des étrangers et des apatrides.

Le 30 août, le président de l’Ukraine Piotr Porochenko a mis en place une solution CNDS de биометрическом de contrôle pour les étrangers à la frontière. Le décret prévoyait que le Cabinet des Ministres de l’Ukraine avec la participation de la SSU dans le délai d’un mois doit veiller à renforcer le contrôle de l’entrée en Ukraine et la sortie des étrangers et des personnes apatrides et d’apporter de la fédération de RUSSIE dans la liste des pays à risque de migration.

Le 24 juin, le secrétaire du Conseil national de la sécurité et de la défense Alexandre Турчинов a déclaré que le service national des frontières de l’Ukraine se prépare au passage de citoyens de la fédération de RUSSIE dans le pays sur les passeports biométriques, et à la sélection chez eux des données biométriques.

Le 10 juillet lors de la réunion du CNSD Porochenko a déclaré que l’Ukraine sera a introduit une procédure de collecte des données biométriques de tous les visiteurs étrangers.




Le cabinet a chargé le ministère des affaires étrangères et SSU d’apporter de la fédération de RUSSIE dans la liste des pays à risque de migration jusqu’au 30 septembre 13.09.2017

0
Сентябрь 13th, 2017 by