Le FMI et les autorités ukrainiennes sont restés chacun à sa propre opinion. Je pense, le programme de coopération sera déchiré financier Savchenko

Après la rencontre du président de l’Ukraine Porochenko et de la directrice générale du fonds monétaire International, Christine Lagarde, chacune des parties est restée son opinion, a dit dans le commentaire de l’édition «GORDON» l’ex-vice-président du conseil NBU (1991-1992, 2005-2009), le financier Alexander Savchenko.

«Chaque partie est restée à l’opinion. Le FMI exige de l’Ukraine, la création de, manuel, indépendant anti-corruption de la cour. Qui ne sera pas seulement sur le papier, mais en fait cette année, jusqu’à l’obtention d’une nouvelle tranche. De plus, cette cour doit attirer la responsabilité des anciens fonctionnaires et actuels du pouvoir. Le nombre de mobilisés de la corruption doit être assez grand – 50 à 100 personnes. Cette position a dominé maintenant au FMI», a déclaré le financier.

Il estime que le programme de coopération de l’Ukraine et le FMI est rompue.

«Le FMI se rendent compte que sans engager la responsabilité financière des magouilles et de la corruption de la crise vous ne pouvez pas surmonter. En ce qui concerne les autorités ukrainiennes, ils continuent à imiter la réforme. Ils n’abordent pas les problèmes sous-jacents dans le pays. Avec la lutte contre la corruption par le tribunal le pouvoir veut faire exactement la même. Pour de jure qu’il a existé, et de facto n’a pas répondu à sa destination. Par conséquent, le FMI et les autorités ukrainiennes sont restés chacun à sa propre opinion. Je pense, le programme de coopération est rompue. Finalement commenceront la fois les négociations sur le nouveau programme, cependant, et l’exigence de base sera la création de la cour anti-corruption», a souligné le Savchenko.

L’ukraine et le FMI ont signé le mémorandum de politique économique et financière que le pays doit mener dans le cadre du programme de coopération de l’EFF, en mars 2015.

En avril 2017, le Fonds a alloué l’Ukraine de la quatrième tranche de $1 milliard

En mai, le FMI ont indiqué que pour l’achèvement de la révision du programme, qui a débuté en 2015, qu’attendent les autorités de l’Ukraine assurer du soutien parlementaire foncière, de la réforme des retraites, les projets de loi anti-corruption et l’intensification des processus de privatisation.

Le 16 janvier 2018, le FMI a déclaré qu’il s’attend à une correction de la loi sur антикоррупционном tribunal en conformité avec les obligations de l’Ukraine dans le cadre du programme de l’EFF.

Le ministre des finances de l’Ukraine Alexander Daniluk est rapporté que, à la fin de l’EFF négociations sur la poursuite de la coopération avec le FMI de conduire n’a pas de sens.

Le 22 janvier, la banque nationale de l’Ukraine a déclaré que la dette de l’Ukraine à l’égard du FMI à la fin de 2017 est de $12,1 milliards de

Le 24 janvier Porochenko après une rencontre avec le Lagarde au forum économique Mondial de Davos, a promis que l’Ukraine va continuer à coopérer avec le FMI.




Le FMI et les autorités ukrainiennes sont restés chacun à sa propre opinion. Je pense, le programme de coopération sera déchiré financier Savchenko 25.01.2018

0
Январь 25th, 2018 by