Le parquet de l’Espagne a ordonné à la police de confisquer des urnes, et l’agitation associée à un référendum en Catalogne

Le procureur de la Catalogne, placé sous le bureau du procureur général de l’Espagne, a ordonné de retirer l’urne, des dépliants et autres documents relatifs à la préparation d’un référendum sur la sortie de la province de la composition du royaume. Il est rapporté par l’agence EFE.

Le 12 septembre, le procureur général de la Catalogne, a appelé dans son bureau le chapitre de la police locale, soumettant catalane aux autorités, Josep Luis Trapero, ainsi que des commandants de la garde Civile et de la langue catalane unités de la police Nationale, en leur donnant des recommandations.

Le parlement de Catalogne le 6 septembre, a adopté une loi sur la tenue du 1er octobre au référendum, sur qui est de la question: «Voulez-vous que la Catalogne a été un état indépendant sous la forme de la république?» Le gouvernement de l’Espagne a déclaré que le référendum serait inconstitutionnelle, et menacé de poursuites de ses organisateurs.

Extraordinaire le plénum de la cour Constitutionnelle de l’Espagne le 7 septembre, a suspendu l’application adopté par le parlement de la loi.




Le parquet de l’Espagne a ordonné à la police de confisquer des urnes, et l’agitation associée à un référendum en Catalogne 12.09.2017

0
Сентябрь 12th, 2017 by