Mohamed abbou et ses avocats n’ont pas été ramenés à des interrogatoires répétés

Député Alexander Onischenko, de nouveau appelé à un interrogatoire détectives National anti-corruption du bureau de l’Ukraine (NABOO), ne s’est pas présenté, a rapporté le porte-parole du Bureau Svetlana Олифира, transmet «Interfax-Ukraine».

«L’iran ne s’est pas présenté à un interrogatoire à un policier», a — t-elle dit aux journalistes après 9h30 vendredi sous le bâtiment de NABOO. Mohamed abbou a été convoqué à un interrogatoire sur 9.00 vendredi.

Selon Олифиры, à l’inspecteur антикоорупционного bureau n’a pas de revenu, ainsi que n’ont pas informé des raisons de son absence, et les avocats de mohamed abbou.

«Selon mes informations, avocat à la cour, aucun message n’a été signalé», a – t-elle.

Олифира a confirmé que NABOO en ce moment, la préparation des documents à la cour avec la demande de transmettre à la cour et mesure préventive.

Comme l’a signalé, Nationale anti-corruption du bureau de l’Ukraine a causé Alexander Onischenko sur la deuxième interrogatoire, le 5 août. Sur le premier interrogatoire le mardi 2 août, Google ne s’est pas présenté.

Il a également été signalé que NABOO et Spécialisée le parquet anti-corruption (SAP), le 22 juin exposé les organisateurs de schéma par le vol de fonds lors de l’extraction et de la vente de gaz naturel dans le cadre des traités sur les activités de collaboration avec la SPA «Укргазвыдобування», à la suite de laquelle l’état a causé des dommages à un montant d’environ 3 milliards d’uah.

La verkhovna Rada, le 5 juillet a donné son accord à la poursuite pénale, la détention et l’arrestation du député Alexander Onischenko, le principale фигуранта de «gaz» du schéma. Cependant, Prédit à l’avance, profitant de l’immunité parlementaire, a quitté l’Ukraine. Tout d’abord, il est allé en Russie, puis refait surface dans le royaume-Uni.

Le 27 juillet, le procureur général Iouri Loutsenko a signé la notification de suspicion de Facilité.

Mohamed abbou, dont la lutte contre la corruption les autorités de l’Ukraine ont notifié, sur le soupçon d’avoir commis une infraction, le 29 juillet, a déclaré, que l’on trouve à Londres, prépare un permis de séjour et demande l’asile politique aux autorités du royaume-Uni.




Mohamed abbou et ses avocats n’ont pas été ramenés à des interrogatoires répétés 05.08.2016

0
Август 5th, 2016 by