Rasmussen: Nous n’obligeons pas l’Ukraine de choisir entre la Russie et l’Europe

L’occident n’a pas fait l’Ukraine de choisir entre la Russie et l’Europe en matière économique, a déclaré le 16 septembre, lors de la 14e réunion annuelle de Yalta, de la stratégie européenne (YES) à Kiev, l’ancien secrétaire général de l’OTAN, Anders Fogh Rasmussen, le correspondant de «GORDON».

Ainsi, il a commenté les donnés sur le forum de déclaration indiquant que le marché de l’Europe ne répond pas aux besoins de l’Ukraine à l’exportation.

«Nous n’obligeons pas l’Ukraine de choisir entre la Russie et l’Europe. J’espère que dans le long terme, l’union Européenne sera en mesure de négocier avec la Russie, et tous les problèmes, en principe, disparaître», a déclaré m. Rasmussen.

Selon lui, l’Europe et la RUSSIE a besoin de trouver un «langage commun».

«Les parties doivent trouver un langage commun, pour donner de l’espoir aux gens, pour que les gens voient le progrès», a ajouté l’ex-secrétaire général de l’OTAN.

Un accord de zone de libre-échange entre l’Ukraine et l’UE est entré en vigueur le 1er janvier 2016.Selon le président de l’Ukraine Porochenko, au premier semestre 2017, l’exportation des marchandises ukrainiennes dans l’Ue a augmenté de 23%, et la part de l’UE dans le commerce extérieur de l’Ukraine était de 40%.

Selon les données statistiques des services d’Etat, pour les six premiers mois de l’année 2017 l’exportation des produits ukrainiens en Russie a augmenté de 26,4 points de pourcentage. Pour les six premiers mois de l’année 2017 en RUSSIE livré produits ukrainiens sur $1,9315 milliards de




Rasmussen: Nous n’obligeons pas l’Ukraine de choisir entre la Russie et l’Europe 16.09.2017

0
Сентябрь 16th, 2017 by