SSU a déclaré que l’ont empêché les services de renseignement de la fédération de RUSSIE d’organiser une provocation à Bruxelles

Le personnel du Service de sécurité d’Ukraine (SBU) et la police a empêché des services de renseignement de la fédération de RUSSIE d’organiser une provocation à Bruxelles, le service de presse de la SSU.

Note que provocateurs prévu d’accuser des ukrainiens de l’autorité dans les détresses, les journalistes et la liberté de la presse.

«Pour ce faire, à Bruxelles sont partis quelques citoyens de l’Ukraine en tant que «haut-parleurs» de la table ronde sur le thème: «les Violations des droits de l’homme, la restriction de la liberté de la presse et de la répression politique en Ukraine». Pour renforcer l’effet de leurs interventions et de donner plus de «véracité» les organisateurs prévoient l’insertion directe de Kiev, au cours de laquelle проплаченные «blogueurs» et «journalistes» doivent confirmer l’information sur le harcèlement et la persécution», – a noté dans la SSU.

Dans les services de sécurité ont déclaré que les participants à l’inscription directe les organisateurs devaient payer 100 uah.

«Pour empêcher l’identification des partenaires européens, les conservateurs se sont obligés à porter «массовку» lunettes noires en relation avec la soi-disant persécution en Ukraine et les craintes pour sa vie. Le seul connu de la société face à ce фейковом événement a été le député du peuple de l’Ukraine, V, VI, VII législatures Elena Bondarenko, qui a refusé de donner des explications правоохранителям. Cependant, elle volontiers il a fait embauchée pour un «show» public», – dit dans le message.




SSU a déclaré que l’ont empêché les services de renseignement de la fédération de RUSSIE d’organiser une provocation à Bruxelles 29.09.2017

0
Сентябрь 29th, 2017 by