Un film d’action à partir du bataillon «Cheburashka» remis à la police

Dans Se quartier de film d’action à partir du bataillon «Cheburashka» volontairement renoncé правоохранителям. Sur cela ont communiqu dans le service de presse de ГУНП dans la région de Donetsk.

Ainsi, 34 ans, habitant du village de Пречистовка Марьинского y a plus d’un an et demi passé dans les rangs des diverses unités de «ДНР», où il est entré avec le but de gagner de l’argent. Apprendre sur le programme de retour des participants des groupes armés illégaux, il a décidé de passer à une vie paisible.

Selon les hommes, à l’été 2014, l’un des amis lui a proposé de rejoindre les rangs des insurgés et a promis que seront bien payer. D’abord, la recrue a été inscrit dans le groupement SVD «l’aigle Royal», où armé d’une carabine de sniper Simon, «il a servi en tant que combattant de l’horlogerie.

Un temps travaillé comme chauffeur dans une unité d’organisation «Cosaque de l’Union», où il a reçu automatique «fusil d’assaut Kalachnikov et de munitions. Bientôt, le mercenaire de nouveau transféré à son ancien poste à la compagnie «la Septième огнеметная». Et le dernier lieu de «service» pour le film d’action est devenu un bataillon de «Cheburashka», d’où il s’enfuit, et ne pas attendre le paiement de la promesse d’une récompense.

Pour plus de la moitié de l’année un séjour dans le «ДНР» lui ont payé un salaire de seulement un mois. En déposant les armes et la forme, un homme a écrit un rapport sur les vacances de trois jours, après lequel n’est pas retourné, et conduit à la maison dans Марьинский secteur.

Comme l’a signalé à la police, le fait est inscrit dans ЕРДР de c. 2 c. 260 «la Création n’est pas prévu par la loi de milices ou de groupes armés» du code PÉNAL de l’Ukraine. La question sur les mesures préventives à l’encontre d’un suspect, qui fait face à de 3 à 8 ans d’emprisonnement.

Rappelons, en août 2015 SSU le début du programme de retour à l’Ukraine contrôlée par le territoire turc ДНР»/»ЛНР», qui n’ont commis des crimes graves et prêt à coopérer avec les forces de l’ordre.




Un film d’action à partir du bataillon «Cheburashka» remis à la police 16.03.2016

0
Март 16th, 2016 by