Un jour dans un ATO tué un militaire et deux ont été blessés. Les occupants étendent de la géographie des combats

Pour les jours passs dans la zone de l’opération antiterroriste a fait un ukrainien, un soldat, deux militaires blessés, a informé le président du Ministère de la défense de l’Ukraine sur les questions de l’ATO André Lyssenko.

«Un jour un de nos tué, deux blessés», — at-il dit lors d’une conférence à lundi à Kiev.

Dans la région de Donetsk, à partir de janvier 33 morts de civils, le nombre d’homicides dans la «zone grise» a augmenté
Gerashchenko: le Kremlin arrache le processus de Minsk. Kiev exige une réponse internationale

Lyssenko a informé que la situation dans la zone de l’ATO exacerbée. «L’ennemi élargit la géographie des combats et activement applique l’armement lourd. Cela met en danger la réalisation des accords de récusation des forces et des moyens dans les trois certaines zones», a souligné le président de ministère de la Défense.

La direction de Lougansk particulièrement inquiet a été dans la région de Crimée. L’IAF ont appliqué des mortiers, tirant sur des positions militaires ukrainiens près de 130 minutes Aussi le cessez-le-feu des hommes armés ont violé, dans le quartier du Village de Lougansk et Попаснянском le quartier. Deux obus de mortier bombardements de nuit ont eu lieu, l’. Seulement un jour sur Lougansk direction enregistré 16 cas de violation du cessez-le-feu, dont 6 – avec utilisation d’armes lourdes.

À Donetsk, la direction active des batailles menées dans le quartier Se et Avdiivka. , L’adversaire a appliqué des mortiers d’un calibre de 152 mm et de mortiers. Dans Avdiivka des hommes armés ont appliqué un char et des mortiers. Violé le mode silence aussi Новгородском et Верхнеторецком. Un jour enregistré 12 cas de violation du cessez-le-feu, dont 3 avec utilisation d’armes lourdes.

La Мариупольском direction de l’ennemi a continué de roquettes dans Maryinka et sur une parcelle de Павлополь — Широкино, en appliquant des armes légères et de BPM. La force de l’ATO ont été contraints d’ouvrir le feu en réponse. Seulement un jour sur Мариупольском direction est fixée le 20 tirs.

À la veille de la 4e escadron «Sich» le volontariat et le régiment de la garde Nationale «Kiev-1» a rapporté que, dans la zone du village de Crimée, la région de Lougansk par les bombardements de l’AGS mort de l’ex-combattant du bataillon «Sich», «свободовец» Miroslav Мысла.

Le 21 septembre à Minsk, le groupe de contact a signé une décision-cadre relative à l’élevage des forces et des moyens. L’accord prévoit l’évacuation de 1 километру de chacune des parties dans les trois zones de sécurité. La condition obligatoire pour le début de la reproduction de la force dans le Donbass est plein de cessez-le-feu dans un délai de sept jours, qui sera fixé la mission d’observation de l’OSCE.

Depuis le 22 septembre a commencé les travaux préparatoires pour la mise en œuvre de la dérivation des forces et des moyens des forces Armées de l’Ukraine et des militants des organisations terroristes sur les trois sites de la ligne de contact des parties dans le Donbass, définies dans l’accord-cadre Tripartite du groupe de contact (TAG).

Ce faisant, l’état-major ont rapporté que les rebelles ne permettent pas d’observateurs Spécial de surveillance de la mission de l’OSCE dans la ville d’Or, dans lequel est prévue l’élevage de la force et les moyens de la ligne de contact.

Le 28 septembre, le premier chef adjoint Spécial de surveillance de la mission (CMM) de l’OSCE en Ukraine Alexander Hug a visité la localité de Pierre, qui doit être effectué à la reproduction de la force. Selon lui, donetsk, les insurgés n’ont pas accès sécurisé de la mission dans le village de Pierre et n’est pas procédé au déminage de cette zone, et donc de surveiller là impossible.

Le 27 septembre, l’état-major de l’ATO ont signalé que, pour la première fois les deux dernières semaines ont vu une certaine escalade de la situation militaire sur le front. A également été signalé que lors des bombardements, ont été blessées, trois ukrainiens militaires. Pour les jours passs dans la zone de l’ATO a été tué 1 ukrainien militaire pour le bombardement par des militants Авдеевской de la zone industrielle.

Le 29 septembre, la partie ukrainienne a exigé la tenue d’une réunion Tripartite du groupe de contact en mode vidéoconférence pour discuter de la question de la violation du régime de silence. Toutefois, les représentants des militants ont refusé.

Le soir du 1er octobre, les parties ont tenu évacuation des forces de l’agglomération d’Or de la région de Lougansk — en particulier, ont été libérés par 1 kilomètres carrés le long de la ligne de front.




Un jour dans un ATO tué un militaire et deux ont été blessés. Les occupants étendent de la géographie des combats 03.10.2016

0
Октябрь 3rd, 2016 by